a

Lorem ipsum dolor sit amet, conse ctetur adip elit, pellentesque turpis.

Tel +225 20 25 74 96     Suivez-nous

a

:: RIFES ::

  /  Actualités   /  Dre Matshidiso Moeti Directrice régionale pour l’Afrique, pour un second mandat

Dre Matshidiso Moeti Directrice régionale pour l’Afrique, pour un second mandat

Le Conseil exécutif de l’OMS, qui a tenu sa 146e sessions en février 2020 à Genève, a nommé la Dre Matshidiso Moeti Directrice régionale pour l’Afrique, pour un second mandat, et a nommé le Dr Hans Kluge Directeur régional pour l’Europe, pour un premier mandat.

Réélection de la Directrice régionale pour l’Afrique

« Je suis très honorée d’avoir été nommée pour un second mandat en tant que Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique et je tiens à vous remercier de la confiance que vous m’avez témoignée. Alors que l’Afrique est de plus en plus confrontée à la double charge des maladies, les cinq prochaines années seront cruciales pour la santé publique, car elles permettront de jeter des bases solides pour inverser la tendance », a déclaré la Dre Moeti.

La Dre Moeti, de nationalité botswanaise, a ajouté qu’elle accélèrerait l’action en vue d’atteindre la couverture sanitaire universelle dans la Région africaine afin que chacun ait accès aux soins sans être confronté à des difficultés financières. Malgré d’importants problèmes sanitaires dans la Région africaine, qui couvre 47 pays, des progrès sont accomplis en matière de renforcement des systèmes de santé, de lutte contre les maladies et d’amélioration de la santé des populations. Parmi les efforts récemment déployés par les États Membres, citons les politiques de lutte antitabac, les vaccins contre le cancer du col de l’utérus, les mesures de prévention du paludisme et les initiatives communes pour obtenir des médicaments à un prix abordable.

La Dre Moeti a été élue Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique le 1er février 2015. C’était alors la première femme à occuper ce poste. Auparavant, depuis son entrée au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique en 1999, elle a été Directrice régionale adjointe, Sous-Directrice régionale, Directrice chargée des maladies non transmissibles, Représentante de l’OMS au Malawi, Coordonnatrice de l’Équipe interpays d’appui aux pays d’Afrique australe et d’Afrique de l’Est et Conseillère régionale pour le VIH/sida.

Avant d’entrer à l’OMS, la Dre Moeti a été, de 1997 à 1999, cheffe d’équipe au Bureau de l’Afrique et du Moyen-Orient à Genève du Programme commun des Nations Unies pour le VIH/sida (ONUSIDA). Elle a également été Conseillère régionale du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) chargée de la santé en Afrique australe et de l’Est, et clinicienne et spécialiste de la santé publique au Ministère botswanais de la santé.

La Dre Moeti est titulaire d’un diplôme de médecine (M.B., B.S) de la Faculté de Médecine du Royal Free Hospital, qui dépend de l’Université de Londres, et d’un master en santé publique (MSc en santé communautaire pour les pays en développement) de la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Elle est Honorary Fellow of the London School of Hygiene and Tropical Medicine et Honorary Doctor de la University of Health & Allied Sciences du Ghana.

Nouveau Directeur régional pour l’Europe

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions de Directeur régional pour l’Europe, le DHans Kluge dirigera l’action sanitaire internationale dans les 53 pays de la Région européenne, qui comptent 900 millions d’habitants. Il a déclaré rêver, pour la Région européenne, d’une société où personne n’est laissé de côté et où les principales politiques des pouvoirs publics prennent en considération la santé, pour des services de santé publique et de soins de santé financièrement pérennes et centrés sur la personne, et des médicaments abordables.

Le Dr Kluge, de nationalité belge, était auparavant Directeur de la Division des systèmes de santé et de la santé publique au Bureau régional de l’OMS pour l’Europe. Au Bureau régional, il a privilégié une approche participative avec le personnel, sur la base de la charte des valeurs de l’OMS, et fait de l’élimination du harcèlement une priorité.

Expliquant sa vision de la santé, le docteur Kluge a indiqué : « chaque enfant, chaque femme et chaque homme de notre belle et diverse Région a le droit à la santé. Je m’engage à réaliser une unité d’action pour une meilleure santé. Cela signifie qu’il faut appliquer les meilleures données et les meilleures bases factuelles, exiger un investissement croissant dans la santé, renforcer nos systèmes de santé en fonction des besoins des populations, et garantir à tous l’accès aux soins de santé, sans discrimination. Ce faisant, nous édifions des sociétés justes, heureuses et durables pour nous-mêmes et les générations à venir. »

Ces dix dernières années, le Dr Kluge a contribué à l’instauration des soins de santé primaires communautaires en Grèce pendant la crise financière, à la mise en œuvre de la Charte de Tallinn et, en 2018, aux progrès accomplis par rapport aux engagements pris à la Conférence mondiale sur les soins de santé primaires, qui a eu lieu à Astana (Kazakhstan).

Le Dr Kluge travaille dans le domaine de la santé publique depuis 25 ans. Il a débuté sa carrière comme médecin de famille en Belgique puis il a travaillé pour Médecins sans Frontières au Libéria et en Somalie. Il a également participé à des programmes de lutte antituberculeuse de grande envergure dans les systèmes carcéraux de Sibérie et de plusieurs pays de l’ex-Union soviétique. Au Bureau régional de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est, il a dirigé les programmes de lutte contre la tuberculose, le sida et le paludisme en République populaire démocratique de Corée et au Myanmar.

S’inscrire

Veuillez contacter l’administrateur à info@rifes.net pour vous permettre d’accéder à cette page.

Reinitialiser le mot de passe