a

Lorem ipsum dolor sit amet, conse ctetur adip elit, pellentesque turpis.

Tel +225 20 25 74 96     Suivez-nous

a

:: RIFES ::

  /  Actualités   /  Abidjan a accueilli le 4 mars 2020 la 2è édition de la journée internationale de la femme mutualiste

Abidjan a accueilli le 4 mars 2020 la 2è édition de la journée internationale de la femme mutualiste

Le Programme d’Appui aux Stratégies Sociales (Pass) a organisé le 4 mars 2020 à Abidjan (Côte d’Ivoire) la deuxième édition de la Journée Internationale de la Femme Mutualiste (Jifm) avec pour thème : « Présence des femmes aux postes de décisions dans les mutuelles de santé, un atout pour le développement mutualiste africain ».

Cette journée dédiée aux femmes dirigeantes de mutuelles de santé a compté la participation de plus de 120 femmes issues de pays du Sud et du Nord. Il s’agit notamment de délégations venues du Burkina Faso, du Bénin, du Mali, du Sénégal, du Cameroun, de France, d’Allemagne, de Belgique, du Togo, de la Guinée (Conakry), du Niger et de Côte d’Ivoire (pays hôte).

La 2ème édition de la Journée Internationale de la Femme Mutualiste a compté la participation de Sybille Reichert, Directrice de l’Association Internationale de la Mutualité (Aim).

La journée du 4 mars a été l’occasion de réunir en un même lieu, les femmes dirigeantes de mutuelles venues de divers horizons. L’objectif était de renforcer le plaidoyer débuté l’an dernier sur le renforcement du positionnement des femmes dans les instances décisionnelles de nos mutuelles. Elle s’est articulée autour de 4 temps forts :

  1. La cérémonie d’ouverture :

Elle a débuté avec l’intervention de Mme Mathilde Touré, assistante administrative représentant le Pass qui a donné le mot de bienvenue. A la suite de la représentante du Pass, Mme Sibylle Reichert, Directrice Générale de l’Association Internationale de la Mutualité (Aim) a salué au pupitre cette initiative du Pass. La 3ème intervention a été celle de Mme Clarisse Mahi, secrétaire générale de l’Union Africaine de la Mutualité et par ailleurs, députée et résidente de l’Alliance des Mutuelles Sociales de Côte d’Ivoire (Ams-ci). C’est le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant représenté par le Dr Solange Amethier, directrice du Programme National de prise en charge des Orphelins et Enfants rendus Vulnérables du fait du VIH sida dudit ministère qui a clôturé la série des allocutions. Dans son propos, elle est revenue sur les actions du gouvernement en termes de promotion du genre.

  • La présentation de deux études sur la représentativité des femmes dans les instances de décisions des mutuelles de santé – cas de la Guinée & de la Côte d’Ivoire

Afin d’ouvrir la discussion sur le thème de la journée « Présence des femmes aux postes de décisions, un atout pour le mouvement mutualiste africain », deux études ont été présentées. La première étude qui a porté sur le diagnostic de la participation des femmes dans les instances de prise de décisions des mutuelles en Guinée a été présentée par Mme Florence Condamin et Mme Fatoumata Diallo de l’Ong Essentiel. La seconde quant à elle a été présentée par Mme Aïchatou Ouattara du Pass et avait pour objet la représentativité des femmes dans les organes de gouvernance des mutuelles en Côte d’Ivoire.

  • Un panel sur le thème « Présence des femmes aux postes de décisions dans les mutuelles de santé, un atout pour le développement mutualiste africain »

Le 3ème temps fort de cette journée a été celui de l’organisation d’un panel de discussions.

Ont pris part à ce panel des dirigeantes élues et salariées de mutuelles de santé du Nord et du Sud. Il s’agissait notamment de Mme Brigitte Tury Vice-présidente de Mgefi (France), Mme Arame Coumba Fall, membre du conseil d’administration et chargée de communication à la MSAE (Sénégal) et Mme Hélène Dollo, Présidente du conseil d’administration de l’AMAT-CI (Côte d’Ivoire).

Elles se sont succédé au micro afin de :

– présenter leurs parcours et leurs organisations ;

– partager les raisons de leur engagement ;

– partager les défis qu’elle ont eu à relever en tant que femme (réaction des autres sur l’accès à cette fonction, freins et appui) ;

– sensibiliser sur la nécessité d’une relève féminine dans le leadership mutualiste.

  • Ateliers de réflexions

Les ateliers de réflexion organisés lors de cette journée avaient pour objectif de permettre aux femmes de déterminer les orientations nécessaires qui puissent favoriser l’implication de plus de femmes dans la gouvernance des systèmes de santé solidaires ainsi, après s’être entendu sur la nécessité de se mettre en réseau, l’atelier leur a permis de  :

  • proposer un contenu à partager sur les outils développés pour le réseau des femmes ;
  • définir les besoins spécifiques en formation des dirigeantes mutualistes ;
  • identifier des stratégies nationales de plaidoyer pour la promotion des femmes aux postes de décisions dans les mutuelles.

Notons qu’en amont de cette journée, les premières délégations de femmes non ivoiriennes ont eu l’occasion de visiter des structures mutualistes et para-mutualiste ivoiriennes. Ces visites se sont déroulées le 3 mars 2020 sur 3 sites. Il s’agit notamment de :

  • l’agence ivoirienne de régulation de la mutualité sociale (Airms)
  • la Mutuelle des agents de la direction générale des impôts (Madgi)
  • le Service Médical des Fonctionnaires de la Mutuelle Générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugef-ci)

Voir rapport JIFM2020                                   Voir album photo ici

S’inscrire

Veuillez contacter l’administrateur à info@rifes.net pour vous permettre d’accéder à cette page.

Reinitialiser le mot de passe